fbpx
NOUVELLES DE L'INSTITUT
Pleins feux sur l’équipe – Kylah Thomson

Passionnée par la création de communautés et par la promotion du rôle actif de la science dans notre vie quotidienne, Kylah Thomson revient sur les deux ans et demi qu’elle a passés en tant que coordinatrice du développement au sein de l’équipe de Weizmann Canada.

Bien qu’elle ne soit pas issue d’un milieu scientifique, Kylah a été attirée par l’Institut Weizmann Canada parce qu’elle voulait faire un travail significatif. Très vite, elle a commencé à en apprendre davantage sur les retombées impressionnantes de l’Institut Weizmann des sciences, et a été rapidement conquise.

« La science a été ramenée sur Terre pour moi. J’ai le privilège d’être connectée à des recherches et à des découvertes de pointe qui continuent de profiter à l’ensemble de l’humanité! » Elle se souvient avoir appris très tôt que les chercheurs de l’Institut Weizmann sont à l’origine de l’algorithme qui sécurise les transactions bancaires en ligne et réalise l’ampleur de l’effet Weizmann. C’est cet effet qu’elle aime maintenant partager avec les donateurs et les bénévoles de la communauté Weizmann Canada.

En plus de travailler avec des donateurs partout au Canada, Kylah dirige la ligue Weizmann, le regroupement de jeunes professionnels de Weizmann Canada. En ce qui concerne ces jeunes philanthropes, elle réfléchit à l’inspiration qu’elle tire d’eux et à la passion qu’ils ont déjà pour le soutien de la science. « C’est incroyable de voir à quel point ils sont actifs en tant que philanthropes et je trouve leur engagement tellement admirable. »

Au printemps dernier, la ligue Weizmann de Toronto a choisi la santé mentale comme domaine de recherche à privilégier. Elle a amassé plus de 2 500  $, couronnée par un événement avec le Dr Yoav Livneh sur la santé mentale et le lien avec le corps.

Bien qu’elle ait toujours aimé travailler avec ce groupe passionné, l’un des moments les plus marquants du séjour de Kylah à l’Institut Weizmann Canada a été l’occasion de rencontrer et d’entendre la Dre Roberta Bondar, la première femme canadienne à aller dans l’espace, alors qu’elle animait une discussion de groupe célébrant les femmes dans la science.

Dre Roberta Bondar animant une discussion avec les lauréates du Programme national israélien de bourses postdoctorales pour l’avancement des femmes dans les sciences, Dre Elena Meirzadeh, Dre Shira Weingarten-Gabbay et Dre Naama Aviram.

En tant qu’ancienne guide, Kylah se souvient avoir admiré dès son plus jeune âge la Dre Bondar, elle-même l’ancienne guide tant reconnue pour avoir jonglé avec des biscuits dans l’espace. En repensant à l’événement de 2019, Kylah déclare : « Elle a été une source d’inspiration et a défendu la cause des femmes et de la science, et c’était incroyable de l’entendre parler de son expérience en tant que scientifique. Elle a répondu à toutes mes attentes et plus encore. »

En ce qui a trait à l’avenir, Kylah est impatiente de continuer à faire prospérer la communauté Weizmann Canada, d’aider les groupes de philanthropes à soutenir les domaines scientifiques qui leur tiennent le plus à cœur et de leur montrer l’incidence qu’ils ont. « J’adore réunir différentes communautés de philanthropes et les aider à voir la différence qu’ils font. »

 

 

Articles connexes
NOUVELLES DE L'INSTITUT, ARTICLES SCIENTIFIQUES, SCIENTIFIQUES
Des scientifiques israéliens affirment avoir fait une percée qui pourrait ouvrir la voie aux télévisions olfactives, aux photos numériques parfumées qui ont une odeur de vacances,...