fbpx
Pleins feux sur les donateurs | Don testamentaire
Pleins feux sur la Honor Society – Zachary Schwartz

Membre le plus récent et le plus jeune de la Vera and Chaim Weizmann Honor Society (un groupe exclusif nommé en reconnaissance du fondateur de l’Institut, le Dr Chaim Weizmann et de son épouse, la Dre Vera Weizmann), Zachary Schwartz se souvient du legs testamentaire qu’il a fait à l’Institut Weizmann.

Depuis plus de huit ans, Zachary (Zach) Schwartz a joué un rôle clé en tant que dirigeant, bénévole et donateur au sein de la communauté de Weizmann Canada. Il a d’abord joint la Ligue Weizmann en tant que bénévole en 2015, puis est devenu coprésident de la Ligue Weizmann (regroupement de jeunes professionnels de Weizmann Canada) avant de devenir membre du conseil d’administration national en 2020, ce qui lui a valu la reconnaissance de bénévole de l’année 2022. Désireux de laisser un impact durable, Zach s’est engagé à faire un don à l’Institut Weizmann dans son testament en soutenant ce qu’il décrit comme « le meilleur d’Israël ».

Dans l’un de ses premiers rôles de dirigeant, comme coprésident de la Ligue Weizmann, il prononce une allocution d’ouverture lors d’une activité avec son coprésident de l’époque et actuel membre du conseil d’administration, Richard Reitman.

Il a entendu parler de l’Institut Weizmann par son ami le Dr Dan Andreae, ancien membre du conseil international de Weizmann et actuel conseiller spécial de Weizmann Canada. Il se souvient d’avoir été immédiatement frappé par la philosophie de l’Institut. Il s’agissait d’un environnement unique de collaboration et de curiosité qu’il ne connaissait pas. « Ce qui m’a frappé, c’est l’idée de trouver les meilleurs éléments, de leur donner une liberté et des ressources extraordinaires, se souvient-il. Le succès de cette formule a été largement établi. »

Zach a vu Weizmann Canada se développer avec de plus en plus de personnes passionnées par la science qui interviennent dans les domaines les plus importants pour eux. « Je crois qu’il y a de plus en plus d’occasions pour les gens d’intervenir dans des domaines qui les intéressent. Je m’inclus moi-même dans ce groupe. »

De gauche à droite : Zach sur le campus pendant la célébration annuelle des signatures de l’Institut, en compagnie de Susan Stern, cheffe de la direction de Weizmann Canada, Danielle Bitton et Raphy Benbaron.

Laisser un héritage scientifique

L’héritage n’est pas un sujet sur lequel Zach réfléchit à ce moment de sa vie, mais la philanthropie est importante pour lui. « La philanthropie ne rend pas seulement le monde meilleur directement, mais en faisant des choses sans y être obligés mais que nous choisissons de faire, nous espérons inspirer d’autres personnes et avoir un effet d’entraînement », dit-il. Même si l’héritage n’était pas son objectif, il ajoute : « Tout ce que je sais, c’est que je veux que l’Institut Weizmann fasse partie du mien, quel que soit cet héritage. »

“ Tout ce que je sais, c’est que je veux que l’Institut Weizmann fasse partie du mien, quel que soit cet héritage. ”
— Zach Schwartz

Tout en plaisantant sur le fait qu’il n’envisage pas de léguer ce don de sitôt, Zach souligne qu’il pense qu’un investissement dans la recherche fondamentale est la chose responsable à faire pour l’avenir de l’humanité : « On veut laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel on l’a commencé. L’Institut Weizmann peut vraiment avoir une influence mondiale en améliorant la vie des gens. C’est l’histoire de l’Institut et je suis convaincu que c’est son avenir. »

Francie Klein, coprésidente de la Vera and Chaim Weizmann Honor Society, remet à Zach Schwartz ses boutons de manchette en argent, en reconnaissance de sa nouvelle adhésion en tant que donateur testamentaire.
Articles connexes
Pleins feux sur les donateurs, Don testamentaire
Lilian et Carol Abraham se sont rencontrés au début des années 1960 (pendant leurs études à l’Institut Weizmann) et ils ont tous les deux rapidement réalisé leur amour commun de la science et de l’apprentissage, et ont n décidé de se marier après seulement cinq rencontres. Leur amie proche, la Dre Hilary Vallance, membre de la Section Vancouver, évoque leur attachement à l’égard de la science et le généreux legs testamentaire qu’ils ont fait à l’Institut Weizman
Pleins feux sur les donateurs, Don testamentaire
La notice nécrologique de Sharen Werk, donatrice testamentaire à l’Institut Weizmann, la décrit comme « une femme remarquable, indépendante, très respectée et perpétuellement optimiste, qui a apporté joie et réconfort à tous ceux qui l’ont connue ».
Don testamentaire, Pleins feux sur les donateurs
Shawn Bramson, ancien participant au tournoi international de physique de Weizmann et au Dr. Bessie F. Lawrence International Summer Science Institute, revient sur ces expériences et explique pourquoi il continue de faire du bénévolat pour Weizmann Canada depuis plus de dix ans.